Les 7 étapes pour construire ta signature visuelle

Les 7 étapes pour construire sa signature visuelle

Les 7 étapes pour construire ta signature visuelle

Aujourd’hui, je commence une série de 3 articles où je t’explique en 7 étapes comment construire ta signature visuelle.

Pour commencer, il y a 3 axes de croyances liés à l’image qui interagissent entre eux en fonction du contexte dans lequel nous nous trouvons :
-Ce que je pense de moi-même,
-Ce que je suis réellement,
-Ce que je crois que les autres pensent de moi.

Ces croyances sont issues de notre éducation, de notre culture, de notre histoire personnelle et pour certaines personnes de la dimension spirituelle.
Pour construire ta propre signature visuelle, il faut apprendre à écouter la voix du : « qui je suis réellement », et dire : « chut ! » aux voix des expériences personnelles. Quant à ce que tu souhaites véhiculer, le seul et unique moyen d’y parvenir est de faire émerger tes envies, d’y réfléchir et d’y consacrer un peu de temps.

Aujourd’hui, explorons les deux premières étapes :

1/ Choisir tes mots-clés et définir ton objectif

Savoir ce qu’on ne veut pas, c’est déjà un premier pas. Maintenant, savoir ce que l’on veut est la seule question constructive à se poser. La seule réalité que nous pouvons matérialiser correspond à la voix intérieure à laquelle nous allons donner le plus d’importance. Voilà pourquoi c’est une étape fondamentale et primordiale, car elle constitue la ligne conductrice de la construction de ta signature visuelle. Le plus important est de prendre le temps de réfléchir et de définir tes mots-clés en fonction de ce que tu souhaites exprimer de toi. Je te conseille pour commencer d’en choisir maximum 3.

  • Cas n°1 : Tu sais exactement ce que tu souhaites véhiculer :
    par exemple: « Je veux développer ma féminité et ma douceur surtout dans mes relations personnelles. » ( les mots clés ici sont : féminité et douceur).

Ou encore : « Je veux véhiculer plus de charisme quand je prends la parole en groupe. J’aimerais me préparer car je dois animer une conférence dans 3 mois. » ( Le mot clé est : charisme).

  • Cas n°2 : Tu sais ce que tu ne veux plus, et c’est cool . Mais je te propose de le formuler autrement dans le but d’avoir un objectif concret, positif et réalisable. Ça permet aussi de travailler ton « mindset.»

Par exemple: « Je ne veux plus ressembler à une ado » devient :  » Je veux qu’on me perçoive en fonction de mon âge, c’est-à-dire  plus mature ».

  • Cas n°3 : Tu sens que tu dois travailler ton image mais ton objectif est flou. Tu es simplement consciente qu’il y a un décalage entre l’état actuel de ton image et l’état désiré. « No panique ! » Dans ce cas, il va falloir définir ton besoin le plus urgent, ça peut être soit dans ton contexte personnel soit dans ton milieu professionnel et selon le contexte choisi, il y a plusieurs axes de travail sur lesquels tu peux travailler par exemple :
    – Connaître ce qui te va, te correspond par rapport à ta morphologie et ta personnalité.
    – Changer ou trouver ton style
    – Développer ta confiance en toi dans un contexte précis
    – Te préparer à un entretien d’embauche et/ou une prise de parole en publique
    – Valoriser tes atouts et révéler ta personnalité etc…

 

2/ Définir le contexte dans lequel tu souhaites travailler ton image

L’image est toujours assujettie au contexte, qu’il soit personnel dans le cadre familial ou amical par exemple ou professionnel en tant que salariée, cadre, chef d’entreprise ou consultante, il est nécessaire de s’adapter aux codes communs du contexte dans lequel nous nous trouvons. C’est pourquoi nous n’avons pas la même image au travail, durant nos loisirs, entre ami(e)s, et en famille.  Sans ces codes communs, il y aurait certains abus, et peut-être qu’on aurait vraiment vu certaines personnes venir en pyjamas au travail, qui sait ?

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il faut définir tes mots-clés et connaître le contexte dans lequel tu souhaites travailler ton image. C’est sur la base de tes mots-clés que tu construiras ta signature visuelle.
J’espère que ces deux premières étapes pourront t’aider. N’hésite pas à m’écrire un commentaire sur ma page Facebook  ou en privé.

See you on  wednesday où je te parlerai de la prochaine étape.