5 conseils pour sortir de la dépendance affective

Eb-conseil-enimage- 5 conseils pour sortir de la dépendance affective- photo-alex-Grace-Jones

5 conseils pour sortir de la dépendance affective

L’amour est un besoin universel, toi comme moi, avons besoin d’amour, d’amitié et de se nourrir de relations sociales épanouissantes. Mais quand ce besoin devient une dépendance qu’on a besoin d’assouvir parce qu’on ressent une peur panique d’être seule et un besoin vital d’être aimée, alors on est dans la dépendance affective.
Derrière la dépendance affective, il y a un manque de confiance en soi, la personne se définit à travers le regard soit de sa relation amoureuse, d’un(e) ami(e), d’un parent, d’un(e) collègue, ou d’un(e) supérieur(e) hiérarchique…

La plus grande souffrance d’une personne qui est dans une dépendance affective est qu’elle ne s’aime pas, ce qui l’empêche de construire des relations personnelles et professionnelles équilibrées en toute confiance et sérénité.

Elle ne se sent pas sécurisée à l’intérieur d’elle, elle panique à l’idée d’être seule, et craint l’abandon au point d’en gâcher ses relations. Dès qu’une relation se termine, elle saute dans une autre, ou alors elle peut rester avec quelqu’un qui lui fait du mal, ce qui ne sera pas grave à ses yeux, du moment que cette personne est là pour combler son vide émotionnel.

La dépendance affective est un frein à la construction de ton image intérieure, alignée avec tes valeurs profondes et ta vérité d’être. Elle t’empêche d’exprimer ta personnalité et de te sentir libre d’être toi-même car ton estime de toi dépend de la relation que tu peux avoir avec les personnes de ton entourage.

Une chose est sûre, si tu ne te débarrasses pas de la dépendance affective, tes relations amoureuses, amicales, professionnelles seront toutes des échecs.

 

Quelles sont les causes de la dépendance affective ?

Pourquoi les personnes deviennent-elles dépendantes ? Il n’y a qu’une réponse à cette question : c’est uniquement parce qu’elles ne s’aiment pas, elles n’ont pas appris à s’aimer. Alors le jour où une personne leur montre de l’intérêt ou s’intéresse à elles, elles vivent dans l’illusion que l’amour, l’amitié, la présence de cette personne va combler leur vide émotionnel et les rendre heureuses.

Bien souvent les causes de la dépendance affective prennent racine dans l’enfance ou l’adolescence, quand la personne n’a pas été comblée par ses parents ; ex : si un de ses langages d’amour sont les paroles valorisantes et que ses parents lui apportaient de l’attention d’une autre manière, malgré la présence de ses parents, elle va ressentir un vide car elle n’aura pas reçu l’amour dans le langage qu’elle comprend, également lorsque les parents sont trop absents, distants ou toxiques. Beaucoup ont vécu dans leur jeune âge des sévices, l’abandon, la comparaison, du mépris, de la violence physique et psychologique, sans oublier l’amour sous condition. Ce sont des messages qui vont conditionner un enfant à grandir avec une vision totalement erronée de l’amour et une mauvaise estime de soi.

Mais l’enfance n’est pas la seule coupable…

La société, à travers les films, les romans, chansons… valorise l’amour passionnel et fusionnel. L’idée que pour combler notre solitude ou notre mal-être, on a impérativement besoin du Prince charmant pour nous combler avec des phrases, du style : « Je ne suis rien sans toi » hum hum !  La meilleure amie qui doit être présente dans les pires et mauvais moments, ce qui sous-entend que son portable doit être dispo h24 quand on a besoin d’elle.

Ces exemples ne font que renforcer l’idée qu’une autre personne détient la clé de notre bonheur.

Du coup lorsque cette personne qui te montre de l’intérêt arrive dans ta vie, le vide émotionnel est tellement criant en toi que la seule chose qui comptera, à tes yeux, est d’être aimée et valorisée ; tu seras prête à tout, y compris à t’oublier, à ne pas vivre selon tes valeurs et à négliger tes besoins.
Tes attentes vis-à-vis de cette personne sont illusoires car tu attends d’elle qu’elle comble ce que maman ou papa n’ont pas su remplir, ce que les autres relations amicales, familiales, professionnelles et amoureuses n’arrivent également pas à combler. Sauf qu’en cherchant des solutions extérieures en confiant tout ton background de manque d’amour pour apaiser tes insécurités, tes peurs, tes doutes trimbalés depuis l’enfance jusqu’à aujourd’hui, tu donnes un fardeau trop lourd à porter pour cette personne, qui a elle aussi ses limites en tant qu’être humain. Il y aura des moments où elle/il ne sera pas là h24 pour t’accorder l’attention, l’écoute et l’encouragement dont tu as besoin. Tout simplement parce que c’est un être humain et qu’elle/il a ses propres limites et challenges du quotidien.

Sans t’en rendre compte, tu demandes tellement d’affection que l’autre finit par s’éloigner de toi. C’est toi qui finit par éprouver des sentiments désagréables, tu as l’impression de faire beaucoup pour l’autre, de donner énormément sans rien recevoir en retour et tu finis dans la déception et la frustration.
Quand tu donnes de l’amour pour en recevoir en retour tu es dans la manipulation et non le véritable amour.

Agir comme cela, c’est confier les clés de ton épanouissement à une autre personne. Tu lui donnes le pouvoir sur tes émotions, également la possibilité de contribuer à construire ton estime personnelle si la personne est bienveillante ou de la détruire si tu tombes sur un manipulateur.
Et comme aucun être humain est parfait, tu risques d’être souvent déçue.

 

 

La solution à la dépendance affective est à l’intérieur de toi, non à l’extérieur

 

 

Admettre ta dépendance affective

Instinctivement, les personnes recherchent une solution extérieure pour aller mieux et apaiser leur mal-être. Si tu n’admets pas ta dépendance affective, l’amour que tu reçois de l’extérieur ne peut assouvir ce que l’intérieur ne reconnaît pas.
La première étape est bien d’admettre sa dépendance et ensuite de la comprendre et d’en identifier la ou les sources pour en guérir. Pour cela, il te faudra faire une introspection personnelle en allant fouiller dans ton histoire afin de comprendre pourquoi tu ne t’aimes pas aujourd’hui.

Quel événement de ton enfance a pu t’amener à ne pas t’aimer ? De quelle nature sont tes relations ? Dans quels schémas tombes-tu sans cesse ? De quoi as-tu honte ? Qu’est-ce qui te fait te sentir coupable ?

C’est ton histoire qui t’a conduit à cette situation, et c’est en toi que réside la clef pour y mettre fin.

 

Qu’est-ce que le véritable amour ? À méditer…

Le hic, quand tu es dépendante affective, c’est que tu n’as pas appris à pratiquer l’amour envers toi-même, tu as peut-être appris ce que tu penses être de l’amour à travers ton histoire familiale, tes rencontres… Mais ces personnes qui ont contribué à la construction de ta vision de l’amour, s’aimaient-elles vraiment ?

Voici ce qu’est le véritable amour selon la Bible 1 cor 13v 4-6 :
4 L’amour est patient, il est plein de bonté, l’amour. Il n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil. 5 Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal. 6 L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit. 7 En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère.

Aimer, c’est donner sans rien attendre en retour. Je sais, c’est difficile quand on a toujours appris à donner avec l’espoir de recevoir quelque chose en retour. Le risque, c’est que tes espoirs soient déçus. Je pense que ça nous est toutes arrivé, il est important de sortir de ce modèle de soi-disant amour pour méditer et redéfinir ce qu’est le véritable amour et commencer à ce l’appliquer à soi-même.

 

Paroles négatives vs parole positives

Entre la façon dont tu as appris l’amour à travers tes parents, ou les personnes qui t’ont élevées, tes relations amoureuses, amicales, etc., à cela se rajoute les messages négatifs, de la part des autres, malheureusement ton estime personnelle s’est construite sur la base de tous ces messages.
Tu te juges, te critiques et parles plus durement que tu n’es bienveillante envers toi-même.
Tu te traites, aujourd’hui, de la manière dont on t’a appris à le faire hier.

Alors comment apprendre à t’aimer lorsque tu n’as pas appris et que ce n’est pas naturel ?

Commence par identifier et faire la liste des messages négatifs reçus et acceptés pendant ton enfance dans lesquels tu te sens emprisonnés aujourd’hui. Puis, pour contrebalancer, en face de chaque message négatif, écris un message positif en lien avec le nouveau sens/ la nouvelle direction que tu souhaites donner à ton image.

 

Gagner son autonomie affective en apprenant à s’aimer soi-même

S’aimer soi-même, ça paraît évident ? Et pourtant non, tout le monde n’a pas une bonne estime de soi ; c’est un handicap important lorsqu’on souhaite vivre une vie authentique et s’épanouir. Pour cela, il y a des étapes indispensables : se connaître, se comprendre et s’aimer. Te réapproprier tes émotions laissées trop longtemps à la merci des autres, pour t’affirmer et être libre de leurs regards, est le seul chemin pour ta guérison. Il faut que tu sois consciente que le chemin sera long. Le plus important est que tu finisses par être en accord avec toi, que tu protèges et respectes ta subjectivité que tu as dénigrée en voulant plaire plus aux autres qu’à toi-même. Je vais te dire une chose : si tu es une personne en dépendance affective à l’âge adulte, aucune parole de soutien, d’amour ne pourra combler le vide qui t’accompagne depuis l’enfance, tu risques de ne jamais sortir de ce cycle qui finira par te détruire car les souffrances de l’enfance, si elles ne sont pas traitées, finiront par impacter ton corps.

Ose être fière de toi et également ose être fière de déplaire à des personnes qui ne partagent pas les mêmes valeurs et souhaits que toi.

 

Décide d’honorer ta vie et ton passage sur la terre

Qu’est-ce qui compte vraiment pour toi ? Quel projet bouillonne dans ton cœur ? Quelle est ta passion ? Quel talent as-tu ? Que sais-tu faire plus facilement et plus rapidement que les autres ?
Si tu rêves d’un monde meilleur, tu peux apporter ta contribution à ton échelle, parce que, assurément, quelqu’un a besoin que tu lui apportes la solution à son besoin. Dieu a donné à chacun des talents, c’est de notre responsabilité de les valoriser. À méditer la parabole des talents ( Matthieu 25v14-30).

Tu apprendras à mieux te connaître et tu comprendras le but de ta venue sur la terre quand tu décideras d’honorer ce rêve qui sommeille en toi. Tu as en toi la solution au besoin de quelqu’un d’autre. Quand tu réponds à ce besoin, tu valorises ton talent et  par conséquent ton estime de toi.

Le précieux trésor d’un homme, c’est son activité.
Tu mérites mieux que de te laisser ronger par la frustration à cause de la peur d’être jugée.
Tu mérites de rayonner au lieu d’être rongée par la jalousie.
Tu mérites mieux qu’une vie normale dont tu te contentes (métro, boulot, dodo).

En te lançant dans la réalisation de tes rêves, tu apprendras à te découvrir, à accepter ce que les autres t’ont appris à ne pas aimer chez toi pour finalement t’affirmer dans ton authenticité.

Alors es-tu prête à retrouver ton autonomie affective et émotionnelle, et t’engager à t’aimer suffisamment fort pour répondre toi-même à tes besoins ?
Partage avec moi dans les commentaires sur Insta ou Facebook ce que tu comptes faire.